Aller à:

Les démarches pour une Interruption volontaire de grossesse (IVG)
Avoir une IVG
Après l’IVG
Parlons de contraception
Parlons de sexualité

 

Les démarches pour une Interruption volontaire de grossesse (IVG) :

L’interruption volontaire de grossesse (IVG) a été légalisée, en France, depuis la loi Veil de 1975. La loi du 04 juillet 2001 a conforté l’accès à ce droit.

Toute femme, majeure ou mineure, peut demander à un médecin l’interruption de sa grossesse.

Pour les mineures, la réglementation prévoit le consentement d’un parent (père ou mère) ou du tuteur légal. Toutefois si la mineure veut garder le secret ou si elle est dans l’impossibilité d’obtenir le consentement parental ou du tuteur, elle doit se faire accompagner d’une personne majeure de son choix.
Un entretien dit psychosocial, avec une conseillère conjugale, une assistante sociale ou un psychologue, est alors obligatoire.

L’IVG peut être pratiquée avant la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit avant la fin de la 14ème semaine d'aménorrhée (absence de règles).

Les démarches se déroulent en plusieurs étapes et peuvent prendre du temps. Il est donc important de prendre rapidement contact avec le médecin traitant ou directement au secrétariat de l’unité d’orthogénie.

  • La première consultation médicale est proposée, sur rendez vous, et des examens de laboratoire et une échographie sont prescrits (groupe sanguin et rhésus indispensables). Le médecin remet une attestation de consultation qu’il faut ramener à chaque étape de la prise en charge.
  • L’entretien psychosocial avec une conseillère, une assistante sociale ou un psychologue est proposé. Il a lieu au moins 48h avant l’intervention. Facultatif pour les majeures, il est obligatoire pour les mineures. Cet entretien peut avoir lieu à l’extérieur de l’hôpital ou en interne, l’équipe de l’unité d’orthogénie guidera la prise de rendez vous.
  • Le délai obligatoire de réflexion est de 7 jours à compter de la première consultation. Il peut être réduit à 2 jours en cas d’urgence.
  • La deuxième consultation médicale est réalisée par un gynécologue obstétricien dans l’unité d’orthogénie. Elle confirme la demande et permet de décider de la méthode chirurgicale ou médicamenteuse en fonction du choix de la femme et du terme de la grossesse. Au cours de cette consultation, une contraception adaptée est systématiquement proposée.
  • La consultation d’anesthésie est obligatoire lorsque la méthode chirurgicale est choisie. Elle est réalisée le même jour que la consultation médicale, dans les locaux de l’unité d’orthogénie.
Avoir une IVG
Deux méthodes existent, elle est retenue en fonction du choix des femmes et du terme de la grossesse.

  • La méthode chirurgicale est possible jusqu'à la 12ème semaine de grossesse. L’interruption de grossesse se fait sous anesthésie générale, au bloc opératoire. L'intervention a lieu dans la journée.
  • La méthode médicamenteuse peut être réalisée jusqu'à la 7ème semaine de grossesse
Les interruptions volontaires de grossesse sont réalisées par des gynécologues obstétriciens.

L’hospitalisation à lieu dans l’unité d’Orthogénie pendant quelques heures quelque soit la méthode choisie.

L’interruption volontaire de grossesse est un acte médical remboursé par l’assurance maladie à 80% quelque soit la méthode. Le complément peut être pris en charge par certaines mutuelles. L’avance des frais est la règle : 76,66 € pour la méthode chirurgicale et 51,58 € pour la méthode médicamenteuse.

Pour les femmes bénéficiaires de la CMU (Couverture maladie universelle) et pour les mineures sans autorisation parentale, l’IVG est pris en charge à 100%.
Après l’IVG
Après le retour à domicile pour tout problème lié à l’intervention (saignements, douleurs…) la prise en charge se fait aux urgences adultes de l’hôpital. Une fois l’accueil réalisée, l’équipe des urgences fait appel au gynécologue obstétricien de garde. La prise en charge se fait ensuite dans le service de gynécologie.

  • La consultation médicale de contrôle a lieu 2 à 4 semaines après l’interruption volontaire de grossesse, en fonction de la méthode.
La question des différentes méthodes de contraception est  à nouveau abordée. Cette consultation est également réalisée dans l’unité d’orthogénie. Un rendez est donné le jour de l’intervention avant le retour à domicile.
Parlons de contraception

La contraception, LA solution pour avoir un enfant quand on veut et si on veut.

Quelle est la meilleure méthode de contraception pour moi ?
Comment choisir une méthode efficace ?
Qui peut me conseiller ?
Pourquoi en parler ?

Toutes ces questions peuvent être abordées au cours des consultations gynécologiques. Elles peuvent également être posées aux professionnels des centres de planning familial, aux infirmières scolaires, aux médecins traitants ou sages femmes libérales…
L’important c’est d’en parler et de trouver sa méthode de contraception.

De nombreux sites internet peuvent également vous fournir des informations utiles
(lien sites : http://www.choisirsacontraception.fr/, http://www.g-oubliemapilule.com/http://www.repere.re/index.php , http://www.arps-info.com/ , http://www.sante.gouv.fr

Parlons de sexologie
Si vous rencontrez des difficultés relationnelles ou sexuelles dans votre couple, vous pouvez consulter un médecin gynécologue sexologue ou une sage-femme sexothérapeute sur rendez vous à prendre auprès du secrétariat de gynécologie obstétrique.

(lien site : doctissimo)

INFORMATIONS :

Contacter le secrétariat d’orthogénie :

Ouverture :
  • les lundi, mardi mercredi et jeudi de 8h à 16h
  • les vendredis, 1 semaine sur 2 de 8h à 15h
Mme Chantale AMATO
TELEPHONE : 02 62 45 31 42
FAX : 02 62 45 31 44

En cas d’urgence et en dehors des heures d’ouverture de l’unité
24h/24 et 7j/7 accueil aux urgences adultes

Consultation de gynécologie et de sexologie
Secrétariat de gynécologie obstétrique
Du lundi au jeudi de 8h à17h et le vendredi de 8h à 16h
Téléphone : 02 62 45 30 20 ou 02 62 45 30 26

FORMALITES ADMINISTRATIVES :
La prise en charge administrative  ainsi que toutes les prises de rendez vous se font directement auprès du secrétariat de l’unité d’orthogénie

Vous devez vous munir de :
  • Carte de sécurité sociale
  • Attestation de mutuelle ou CMU
  • Pièce d’identité et justificatif d’adresse
  • Pièce d’identité de la personne majeure accompagnant pour les mineurs
  • Tout document de prise en charge, obtenus au cours des démarches :
- Attestation de consultation médicale, lettres du médecin traitant…
- Attestation d’entretien psychosocial obligatoire pour les mineures
- Tous les résultats des examens de laboratoire, la carte de groupe sanguin
- Comptes rendus d’échographies…

 

La MDA Ouest
Pour qui ?
Par qui ?
Comment ?
Où et quand ?
Que faire en cas d’urgence ?

Annuaire des services du CHGM

Services Médicaux
Visitez l'annuaire
Cliquez ici
Services Administratifs
Visitez l'annuaire
Cliquez ici
Techniques et Logistiques
Visitez l'annuaire
Cliquez ici
Services Médico-Techniques
Visitez l'annuaire
Cliquez ici